5 jours d’indigo naturel

IMG_1430

Fin Mai, j’ai eu la chance de pouvoir suivre un stage de formation aux cuves d’indigo naturel avec Michel Garcia organisé par l’association Lainamac dans la creuse.  Autant dire que c’était pour moi des super vacances de travail, d’autant plus que j’y ai retrouvé Baukje,(c’est grâce à elle que je suis partie au Japon !) ainsi que Nathalie et j’ai fais la connaissance d’Aurélie,  Teinturière en Herbe, qui est l’auteur de toutes les photos de cet article.

Tout d’abord  j’ai découvert la technique de l’extraction du pigment d’indigo à partir des feuilles de hénné noir, simple, enfantin presque, et aussi un peu magique, voyez plutôt mon air perplexe face aux étapes de l’extraction de l’indigo.

IMG_1280

IMG_1310

IMG_1291

 

Une fois le pigment extrait, nous avons monté des cuves… plein de cuves d’indigo toutes différentes avec du fructose, du hénné, du citron (pectine), de la poire, du fer et même du sukumo (compost de feuilles japonais), toutes se sont activées et ont donné de jolis bleus, chacune de manière un peu singulière, à son rythme.  Nous avons aussi monté une grande cuve (100L ) pour teindre en plus grande quantité de la laine naturelle de la filature Terrade.

IMG_1483

Laine filée et teinte à l’indigo par Baukje

IMG_1430

Et puis à un moment, on a dérapé du bleu vers les autres couleurs, car comment ne pas avoir envie de combiner ? De plus la teinture à l’indigo étant historiquement le préalable de presque toutes les teintes composées, on a exploré dans beaucoup de directions à la fois, entre les cuves de bleu à disposition et les bains de Garance, bouleau,  lichen, Gaude.

IMG_1502

IMG_1348

Et puis notre insatiable soif d’apprentissage combinée à la générosité de Michel Garcia dans son enseignement, nous a conduit encore vers d’autres contrées, comme l’exploration du shibori multicolore.

IMG_1496 IMG_1504 IMG_1518

Et puis enfin nous avons entrevu les possibles des différents mordants, des enlevages, des jeux de teintes multiples au cours d’un seul bain, autrement dit le travail de l’indienneur, un procédé complexe d’application de mordants et décharges successifs afin d’obtenir de nombreuses nuances dans un seul bain de teinture.  Quelques test et tout un univers qui s’ouvre à nous grâce au savoir de Michel Garcia et à son goût pour donner envie aux autres de teindre et d’expérimenter.  Merci à lui pour sa transmission lors de ce stage, à Lainamac pour l’organisation et aux autres stagiaires pour leur curiosité et leur bonne humeur.

IMG_1435 IMG_1442 IMG_1445

Et un très grand Merci encore à Aurélie, Teinturière en Herbe, dont les photos prises au cours du stage illustrent cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *