Japon, mise en bouche

DSC05006

Il me semble impossible de résumer tout ce que j’ai vécu pendant mon voyage au Japon.  Mais je souhaite partager avec vous les temps forts du stage que vous m’avez aidé à financer et aussi peut-être vous donner envie d’aller un jour visiter ce pays, certes lointain, mais au combien attachant et proche de tout ce que j’aime.

Après avoir passé les 2 premiers jours à Tokyo dans l’effervescence d’une ville immense, véritable fourmilière humaine, nous avions rendez-vous un lundi matin dans le lobby d’un grand hôtel au 21ème étage de celui ci. Quand on arrive à Fujino dans les montagnes à 1h de Tokyo c’est un choc esthétique : nous sommes entourés de champs de thé et du parfum délicat des yuzus en fleurs, tout est verdoyant et il y a de l’eau qui s’écoule de partout dans la montagne.

La maison de Bryan est toute en bois, c’est une immense maison traditionnelle avec des tatamis au sol, des panneaux de papier de riz qui séparent les pièces, elle est accolée au flan de la montagne. Il y a partout des tissus fait main, des métiers à tisser, des bobinoirs et des dévidoirs.

Hiro nous cuisine des repas délicieux à base de produits frais du jardin et on se régale autant des yeux que du ventre. Sa cuisine fusion japono-brésilienne est un  pur régal ! Comme il a  été potier, on mange dans de la vaisselle artisanale et jusqu’aux baguettes tout est objet unique

Hiro  et Bryan, ainsi que leur deux chiens sauvés de Fukushima Gaiga et Momo, nous accueillent chez eux. Une photo de groupe du début s’impose. Notre groupe est constitué de 8 femmes venues du monde entier (Canada, USA, Australie, Suisse, Nouvelle Zélande) et de Frank, un étudiant en art de la Royal académie qui participe à un échange de quelques mois avec une université japonaise.

Une super ambiance s’est installée entre nous dès le début et jusqu’à la fin ce stage a été un grand moment d’échange et de partage, profitant de la créativité et du savoir de chacun pour enrichir notre propre univers.  Il faut dire aussi que Bryan nous a emmené au onsen, les bains traditionnels japonnais dès le second jour et se retrouver tous à poils à se baigner ensemble (hommes et femmes séparés) ça fait tomber quelques barrières.

Dans cette maison, on se sent tout de suite bien, nous avons 5 chambres au deuxième étage et une salle de bain extérieure avec vue sur la montagne et le coassement des grenouilles de la marre le soir… Quelques images encore de la maison avant de passer aux choses sérieuses, l’indigo !

Un avant goût du prochain post… le bleu arrive.

English translation

It’s impossible to sum up all I’ve lived in Japan for the last 3 weeks.  But I want to share with you the highpoints of the workshop you’ve helped me pay for.  Maybe after reading my report, you’d like to travel to Japan, thus far away it’s a country  I really enjoyed and I want to share this love.

After spending 2 days in Tokyo, in this huge city, postmodern and crowded, we met up on monday morning in the lobby of the Southern Terrace hotel, on the 21th floor.  When we arrived at Fujino, in the mountains 1 hour away of Tokyo, it’s a choc.  The tea fields, and delicate smell of the yuzus flowers surrounds us, every thing is green and there is running water coming down the mountain.

Bryan’s house is an old traditionnal japanese wooden house, tatamis on the floor, rice paper on the walls, leaning alongside the mountain.  There’s  handmade fabrics everywhere, looms and spindles, silk yarn hanging down the cealing.

Hiro, a former potter cooks for us the most delicious dishes from the vegies he grows in the garden.  His special is a great japanese and brazillian fusion food, we eat with handmade chopsticks in handmade dishes and glasses. Every thing is a delight both for the eyes and the stomach.

Hiro and Bryan, with their dogs rescued from Fukushima, are sharing their home with us.  We took a first group picture at the bus stop.  We are 8 women coming from all around the world (Canada, USA, Australia, Switzerland and New Zealand). Frank, a british art student exchanging from Royal Academy to Tokyo University, has also joined us. We had a great bonding from the begining of the workshop, enjoying each others creativity and knowledge. The trip to the local onsen, with every one bare naked on the second day helped us feel more intimate and confortable too.

In this house, we felt confortable right away, we had 5 rooms on the second floor and an outside bath with a mountain view and the frogs sound from the nearby pound at night… Some more images of the house, before talking about serious matter, Indigo !

 

8 Comments

  1. Oh Caroline, i just discovered your rapportage. I cannot find words. It all seems so magic, so fairytail…… I would love to come to see your work in real. When shall i come??????

  2. tellement contente de pouvoir lire ton récit de voyage , ce préambule laisse présager le bonheur de la suite 😉

Laisser un commentaire